$256.00
Qty available: 10
Ce travail de thèse porte sur la notion de distance causale dans la représentation mentale du texte lu (hypothèse réaliste-référentialiste du modèle de situation). On cherche comment définir la relation de causalité « dans les choses ». Une telle définition semblant hors d’atteinte, on propose une définition opérationnelle de la distance causale, à la fois dans la réalité et dans le modèle de situation. On présente d'abord une analyse mathématique de la dynamique de convergence du modèle Construction-Intégration de W. Kintsch. Puis, à travers les jugements de plausibilité des couples cause-conséquence recueillis expérimentalement, il apparaît que la distance causale mentale (plausibilité) est d’autant moindre que le nombre d’intermédiaires sautés (approximation de la distance causale réelle) est important. On présente une série de descripteurs (notamment le grain) qui complètent le modèle d'indexation multiple de R. Zwaan, permetant de qualifier la relation entre les événements décrits par deux phrases. Nous suggérons que les données situationnelles peuvent fournir la base d’une décision fruste pour entreprendre (ou non) une inférence causale lors de la lecture d’un texte.